Le Pecha Kucha pour s’entraîner à l’oral - CAN@BAE Histoire-Géographie

Préparer le CRCN en histoire

Le Pecha Kucha pour s’entraîner à l’oral Traitement de texte et présentation numérique

, par Carole Fontaine

Cette forme de présentation numérique repose exclusivement sur l’image. Elle permet d’aborder les licences creative common et le diaporama

Préparer le CRCN en histoire

Le pecha kucha est une pratique japonaise qui signifie « bavardage » et repose sur une présentation numérique ininterrompue de 20 diapositives d’une durée de 20 secondes (6’44). Pour les classes de seconde, je propose l’exercice à partir de 15 diapositives de 15s.
C’est un premier pas vers le Grand Oral.

Cette forme de présentation numérique repose exclusivement sur l’image. Elle permet d’aborder les licences creative common et le diaporama

A partir de recherches documentaires en lien avec le programme d’histoire, les élèves en binômes :

  • Complètent un document numérique standardisé (type traitement de texte) dans lequel ils font apparaître les éléments jugés essentiels. Cette fiche servira de support à la leçon et permettra à l’auditoire de se concentrer sur les qualités de communication et d’argumentation des élèves présentant leurs pécha kucka.
    Ces fiches essentielles sont préparées en amont du passage à l’oral , en salle informatique. Elles sont toutes déposées en même temps sur un digipad (mur collaboratif) pour pouvoir être récupérées facilement par les élèves au moment du passage devant la classe des groupes ; les observations et annotations sont réalisées à l’oral grâce à des enregistreurs comme Vocaroo ou Digirecord by La Digitale. Ce retour est rapide et laisse une seconde chance aux élèves d’améliorer leur fiche Essentiel, base de leur pécha kucha.
  • bâtissent leur diaporama lors d’une séance supplémentaire en salle informatique pour revenir sur le minutage automatique des slides et faire le point sur les droits d’utilisation des images. La finalisation du diaporama peut être achevée hors la classe si besoin.
    Ce temps de préparation s’anticipe, il faut que les pecha kucha soient prêts pour les leçons concernées.
    L’auditoire doit observer les pecha kucha et prendre en note les éléments de réussite ou à améliorer pour rendre la présentation orale efficace et faciliter la transmission des connaissances. De manière collégiale,à l’issue de tous les passages, la classe met en place une première méthode pour réussir un oral.

Documents joints

Partenaires