Etude d'un front pionnier : Banfora au Burkina Faso - CAN@BAE Histoire-Géographie

Etude d’un front pionnier : Banfora au Burkina Faso

, par Pascal.Meriaux

Etude d’un front pionnier : Banfora au Burkina Faso (région de Comoe

Les fronts pionniers sont-ils une réponse aux besoins des populations en forte croissance ?

1. Le programme de cinquième et les objectifs de la séance :

Le programme de cinquième invite à aborder la question des fronts pionniers aux marges de certains foyers de population. Un étude au choix est proposée, soit un front pionnier en Amérique latine, soit en Afrique. Des capacités sont mises en relation avec cette étude de cas :

-  décrire et expliquer la relation entre croissance démographique et besoins des populations

-  décrire et expliquer un paysage de front pionnier

-  Localiser et situer le front pionnier sur le planisphère des grands foyers de peuplement.

La séance proposée ici tente de mettre en œuvre les capacités citées. Le choix de l’étude s’est porté sur un front pionnier au Burkina Faso et le paysage autour de la sucrière de Banfora. Plusieurs raisons président à ce choix. Les élèves ont déjà en 6e étudié le territoire amazonien. Dans un second temps, un projet de solidarité existant depuis 10 ans au collège associe une association « Res publica » qui travaille pour le développement des populations du Burkina. Enfin, le manuel utilisé en classe (Bordas, 5e) présente ce front pionnier, ce qui permet aux élèves de retrouver chez eux des repères au sein du manuel.

La séance proposée vise également à utiliser les outils numériques du géographe (un site de webmapping et un globe virtuel) afin de développer des capacités de lecture de cartes, de graphiques, d’images satellites dans une approche multi-scalaire et croisée pour construire un raisonnement géographique simple.

2. Situation pédagogique :

Niveau 5e

Durée : 2 heures de travail en salle informatique et 2 heures de mise en commun et de contextualisation/localisation de fronts pionniers sur un planisphère

Matériel nécessaire : une salle informatique (2 élèves par poste), une connexion internet, logiciel gratuit Google Earth.

3. Déroulement de la séance :

Les élèves travaillent par deux. Un premier temps est consacré à l’utilisation du site de webmapping « Statplanet » afin de situer le Burkina Faso et de présenter sa croissance démographique et son niveau de développement. (Les élèves ont étudié dans la partie précédente, les indicateurs de développement avec une étude de cas sur l’Inde).

Après une première mise en commun des réponses, la seconde partie du travail s’intéresse à l’étude du front pionnier. Une présentation des informations et des outils de Google Earth est faite. Les élèves travaillent ensuite en autonomie sur la localisation du front pionnier à l’échelle nationale et sur les éléments expliquant cette localisation. Enfin, les élèves travaillent sur une comparaison de deux sites internet : celui de la société exploitant la sucrière et celui du syndicat des travailleurs de la sucrière. Avant l’étude du paysage du front pionnier, une mise en commun est effectuée pour rédiger la réponse du bilan intermédiaire : "le front pionnier est-il une réponse aux besoins des populations locales ?".

Dans un troisième temps, les élèves étudient le paysage du front pionnier. La construction en classe du croquis sert de trace écrite à cette étude. Un texte présentant les conflits entre les agriculteurs Karaboros et les éleveurs Peuls dans le front pionnier ainsi que les menaces environnementales engendrées termine l’étude de cas. Un schéma-bilan rappelle l’ensemble de la réflexion. Une dernière partie « magistrale » d’une dizaine de minutes présente, à l’aide de photographies, d’autres paysages de front pionnier en Amazonie, en Indonésie et en Russie qui sont localisés sur une carte précédemment réalisé sur le niveau de développement et la croissance démographique.

4. Documents

Fichier Google earth
Consignes élèves
Les conflits entre Karaboros et Peuls et schéma bilan
D’autres fronts pionniers
Image satellite servant au croquis
Fond de croquis réalisé avec Mesurim, logiciel gratuit

5. Bilan :

Tout au long du travail, les élèves se montrent actifs et intéressés. Il est cependant nécessaire de rappeler régulièrement la nécessité de suivre les consignes de navigation sur les différents outils. Les premières étapes du travail posent peu d’obstacles. En revanche, l’étude de la lettre des travailleurs syndiqués sur les promesses non tenues s’est avérée difficile. Une lecture en commun a été nécessaire pour une compréhension par tous. La réflexion sur les unités paysagères et le choix des figurés a également nécessité un accompagnement et un travail de réflexion commune. Par contre, les élèves se montrent très rapidement à l’aise avec les outils numériques utilisés. Ils utilisent également à bon escient les différentes couches d’information proposées. Les changements d’échelle sont aussi producteurs de sens.

Partenaires

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?