L'eau, une ressource essentielle - CAN@BAE Histoire-Géographie

L’eau, une ressource essentielle Thème 2 : Gérer les ressources terrestres

, par Pascal.Meriaux

Etude cas : L’eau ressource essentielle en Australie

Préambule  : Cette séance destinée à une étude de cas en classe de seconde s’inspire très largement du travail proposé par Guillaume Sauvage de l’académie de Dijon pour une classe de 5e . Je remercie donc ici la mutualisation inter-académique.

L’étude de cas s’appuie sur l’étude d’une petite ville australienne située sur le fleuve Murray : Merbein. La qualité de l’image satellite et les nombreuses ressources disponibles permettent de mener une étude de cas complète et de qualité. Il est également intéressant d’aborder la question à travers l’étude d’un pays développé pour rompre certaines représentations des élèves d’autant plus que pour la question alimentaire mon choix s’était porté sur un pays émergent : le Brésil.

Je me suis donc ici contenté d’approfondir ce travail et de l’aménager afin de répondre aux problématiques du programme de seconde. J’ai également cherché à utiliser des outils comme Google Earth, le vidéoprojecteur interactif et l’ENT pour développer connaissances et capacités en référence au programme de Lycée.

Je profite également de ces quelques mots de présentation pour rappeler que des stages au plan de formation académique sont proposés pour accompagner les usages des outils présentés.

1. Objectifs de la séquence :

Dans le cadre du programme de seconde de géographie, la question de l’eau, ressource essentielle est abordée dans le cadre de l’étude de la gestion des ressources terrestres.

Les documents ressources accompagnant les programmes invitent à traiter la question autour de 3 problématiques :

• Les ressources en eau sont inégalement réparties.

• Les sociétés humaines réalisent des aménagements et organisent leur
espace afin d’exploiter les ressources en eau dont elles disposent

• Il est fondamental de s’interroger sur les modalités que pourrait prendre une gestion durable des ressources en eau

La présente étude de cas a pour objectif d’aborder les 3 problématiques à travers l’étude du territoire australien à plusieurs échelles.

La mise en œuvre d’un croquis pendant la séance et d’un schéma systémique en fin de séance permet de travailler les capacités pointées dans les instructions officielles : organiser et synthétiser (réaliser des cartes, croquis et schémas cartographiques, des organigrammes, des diagrammes et schémas fléchés, des graphes de différents types (évolution, répartition).

La séance vise aussi une appropriation par les élèves d’un logiciel : Google Earth

L’autonomie des élèves est mise en œuvre par un travail via un ENT.

2. Démarche et déroulement de la séance

La séance se déroule sur 3 heures :

-  La première heure est consacrée par l’analyse de la situation de la répartition de la ressource en eau en Australie afin d’aborder la première problématique visée. Cette présentation est effectuée à l’aide de Google Earth et de différentes couches d’information. Ce temps permet également une présentation des fonctionnalités du logiciel.
A la fin de la première séance, les élèves doivent à partir du fichier Google Earth, travailler chez eux et réaliser un croquis du territoire de la petite ville de Merbein à l’aide des couches d’informations fournies. Le travail est rendu et noté. Les élèves récupèrent le fichier sur l’ENT.
(NB : le travail peut aussi se faire en salle informatique avec un bon débit internet).

Le croquis est une réponse à la seconde problématique posée par l’étude de cas.

-  La deuxième séance est consacrée à la correction du croquis. Les élèves présentent à l’oral leur réponse cartographique. Une correction est ensuite proposée par le professeur.

-  La troisième séance est consacrée à la troisième problématique. La question de la gestion durable de l’eau est abordée sous l’angle du dessalement de l’eau de mer : le dessalement de l’eau de mer est-il la solution miracle aux problèmes australiens ? La séance repose sur une étude confrontée de deux documents : une vidéo de quelques minutes réalisée par Suez Environnement sur l’usine de Perth, et un article du New York Times extrait de Courrier International sur la question du dessalement de l’eau de mer en Australie. Le fichier Google Earth est accompagné de couches d’information sur les usines de dessalement australiennes mais également mondiales, ce qui permet un début de contextualisation de la question.

-  Au terme de ces trois séances, les élèves sont invités à construire un schéma systémique permettant d’expliquer la question de la gestion de la ressource en eau en Australie. Le travail est mené à l’aide d’un vidéoprojecteur interactif et du logiciel Workspace Interwrite(disponible gratuitement pour les enseignants ) (NB : Le VPI permet d’utiliser un stylet. Dans le cadre de cet exercice, le stylet peut être remplacé par une souris sans fil. Il n’est donc pas nécessaire de posséder un VPI. Avec Workspace vous pouvez créer de l’interactivité avec un clavier et une souris sans fil.).

Des mots clés sont proposés en gras au tableau. Les élèves réfléchissent à l’élaboration d’un système. Ensuite des élèves viennent présenter leur réponse. En construisant la réponse, ils expliquent leur choix et le sens de leurs flèches. Les propositions sont sauvegardées et exportées au format pdf accompagnées d’une correction disponible sur l’ENT. (Voir les deux exemples ci-dessous)

3. Bilan et évaluation :

La variété des outils utilisés permet de dynamiser la séance. Les élèves sont très volontaires pour travailler sur Google Earth et avec le VPI. L’usage de Google Earth permet de développer une approche multi-scalaire du territoire étudié. Le changement d’échelle est « visible concrètement pour les élèves ». Les élèves perçoivent les « zooms » et observent le territoire à différentes échelles. L’utilisation du Street View est également nécessaire pour rendre compte concrètement du paysage observé.

Le travail personnel sur Google Earth a posé des problèmes pour deux élèves sur 35 (des internes) à qui il a fallu aménager un temps et un espace pour effectuer le travail. (NB : les élèves ont eu une semaine pour travailler). Les croquis obtenus sont de qualité.

Le travail pour élaborer le schéma de synthèse est aussi très porteur. Le fait que les élèves argumentent à l’oral en construisant au tableau les schémas et la comparaison possible ainsi que la mise en mémoire des traces est producteur de sens. Le travail au VPI recentre l’attention des élèves sur le tableau et sur la construction de la pensée. Il me semble que le travail favorise la compréhension et l’appropriation du schéma par les élèves.

4. Outils et matériels nécessaires :

-  Un vidéoprojecteur (de préférence interactif) ou un TNI

-  Le logiciel disponible gratuitement avec enregistrement par l’adresse académique : Workspace LE : http://www.einstruction.fr/support_downloads/LEregister.php

-  Google Earth (version 7) : http://www.google.fr/earth/index.html

-  Le fichier kmz sur l’Australie :

-  Un fond de croquis (celui fournit par Guillaume Sauvage mais sans la légende) :

- La correction du croquis au format ppt :

-  La vidéo de Suez Environnement sur l’usine de dessalement de Perth disponible ici :http://www.suez-environnement.fr/eau/metiers/visites-virtuelles-eau/usine-dessalement-perth/ et l’article de courrier international : http://www.courrierinternational.com/article/2008/05/15/le-dessalement-n-est-pas-la-solution-miracle

-  Un Espace numérique de travail pour déposer le fichier à destination des élèves : l’ENT région est une possibilité.

Partenaires

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?