Tremblement de terre au japon le 11 mars 2011 - CAN@BAE Histoire-Géographie

Tremblement de terre au japon le 11 mars 2011

, par Franck Marco

A quelques jours de la rentrée, en raison de l’actualité tragique qui vient de frapper le Japon (séisme historique d’une intensité de 8.9) et afin de disposer d’une carte permettant de situer l’événement afin de répondre aux éventuelles interrogations de vos élèves. Voici un petit fichier kmz utilisable avec Google Earth dans lequel vous trouverez l’épicentre du séisme, les autres secousses enregistrées dans la région au cours des sept derniers jours avec leur magnitude, la position des plaques tectoniques et enfin la localisation des centrales nucléaires sur le territoire japonais, la centrale d’Onagawa ou s’est déclaré un incendie est colorée en Rouge.
P.S : Samedi 12 mars, il semblerait que le séisme ait touché d’autres centrales nucléaires dans la préfecture de Fukushima, en particulier la centrale de Fukushima Daini (visible sur le kmz) exploitée par la compagnie d’électricité de Tokyo TEPCO et appartenant semble-t-il au conglomérat KEIRETSU MITSUI.
Vous pouvez aussi visualiser dans un second kmz la hauteur d’eau du tsunami selon les données de la NOAA. Un troisième kmz fourni l’intensité de la secousse ressentie sur les différentes parties du territoire japonais (source usgs). Le quatrième kmz montre les zones d’évacuations autour des centrales (source japonaise) n’hésitez pas à faire varier l’intensité de coloration des éléments et à supprimer les modelés ponctuels d’évênements écrits en japonais sur ce dernier fichier livré entier. Enfin pour finir deux autres kmz vous donnant pour chaque station cotière les hauteurs d’eau du tsunami, vous trouverez aussi les bases militaires américaines présentes dans l’archipel d’où partent les secours mobilisés par le président Obama.

mise à jour 14 mars 2011 : les données continuent à être publiées, voici de nouveaux kmz : images satellites .kmz fourni de nombreuses données en particulier les images satellites avant après des régions frappées produites par géoeye, digital globe, modis. Tiré de ce fichier un autre kmz : zones inondées.kmz produit par la National Geospatial Intelligence Agency qui cartographie zones inondées zones dévastées routes coupées. Vous trouverez aussi une liste d’infrastructures touchées.
Actuellement de nombreuses interrogations émanent des sociétés civiles dans plusieurs pays européens sur l’impact des risques naturels sur les centrales nucléaires. On évoque aussi une capacité de résistances des installations nucléaires prenant en compte les risques passés. Pour se faire une idée de la question le kmz : NGDC natural Hazards.kmz crée par le National Geophysical Data Center de nouveau une agence américaine, établi une base de données historique des principaux séismes, éruptions volcaniques, tsunamis depuis l’antiquité qui peut être utilisé avec nuclear facilities.kmz qui localise toutes les installations nuléaires de la planète.

Documents joints

Partenaires

Police pour dyslexie ?
Interlignage double ?